Eglise Notre-Dame de Bidarray

ÉGLISE NOTRE-DAME DE BIDARRAY
140m

30 janvier 2021

NB : L'altitude mentionnée ici est approximative.

INFOS

L'église Notre-Dame de Bidarray se remarque par son imposant clocher-mur, édifié au XVIIe siècle, et ses façades basses en grès rouge. De l'époque romane, période architecturale qui est apparue vers l'an 1000 et qui prévalut en Europe jusqu'à la fin du XIIe siècle, et de son église en croix latine, il reste le chœur en arcatures sculptées, le chevet semi-circulaire aux baies sculptées et le portail d'entrée orné de chapiteaux feuillagés. L'église dispose d'un transept, daté du XVIIe siècle, de lambris de couvrement en voûtes d'ogives et de fenêtres néogothiques, datés du XIXe siècle, et de verrières, réalisées durant la seconde moitié du XXe siècle. A l'extérieur, un cimetière, dans lequel se trouve des stèles discoïdales, est accolé à l'édifice.

HISTOIRE

La date historique de création de l'église est inconnue mais un édifice, l'hespital de Bidarray, dont il ne subsiste plus rien, est cité en 1268.

En 1287, une commanderie est citée parmi les dépendances de Roncevaux. Une commanderie était un établissement à vocation religieuse, agricole et économique placé sous la responsabilité d'un commandeur et constitué de bâtiments d'habitation, de communs, d'annexes agricoles, d'une église ou d'une chapelle et, souvent, d'un hôpital. Peu de choses sont connues sur cette commanderie frontalière du territoire navarrais du Baztan. Elle jalonnait, comme beaucoup d'autres en Basse-Navarre et en Soule, les routes menant à Roncevaux. Ces commanderies avaient pour fonction principale de fournir la maison-mère, située donc à Roncevaux, en blé, en vin ou en cidre. La commanderie citée en 1287 disposait d'une chapelle, base de l'église actuelle, qui devait être assez sobre, et plus basse et plus courte que l'édifice actuel.

Jusqu'en 1580, la commanderie était l'unique domaine et habitat permanent du lieu. Elle assurait la mise en culture des terres environnantes en produisant du cidre en abondance grâce aux 500 pommiers de son verger.

Au cous du XVIIe siècle, la commanderie disposait d'un jardin, d'une vigne, d'un moulin, de terres cultivées et de prairies, et de nombreuses terres incultes faites de pâturages, de broussailles, de nombreuses fougères, de taillis, de bois qui alimentaient les forges et abritant des troupeaux de porcs transhumants. Durant ce même siècle, les premiers défrichements furent effectués autour de la commanderie et et quelques habitants s'installèrent. En 1677, soixante feux étaient dénombrés, et Roncevaux accepta alors durant l'année de céder la chapelle aux habitants pour pallier l'éloignement de l'église d'Ossès dont ils dépendaient pour le culte. La chapelle devint alors une église. Elle fut agrandie vers l'ouest, avec remploi du portail roman, et le transept et un nouveau clocher-mur de forme arrondie furent construits.

En 1712, lors d'un échange avec l'évêché de Bayonne, la mainmise des chanoines navarrais cessa. La paroisse était indépendante en 1723, et l'église devint église paroissiale. La commanderie fut affermée par la maison noble Ithurarde et les terres par différents particuliers.

Au XIXe siècle, la nef et le chevet furent exhaussés en moellons et ouverts de fenêtres néogothiques tandis que les travées occidentales furent augmentées de tribunes et qu'un lambris de couvrement en voûtes d'ogives fut disposé.

En 1925, l'église est inscrite aux Monuments historiques. En 1971, de nouvelles verrières furent réalisées par deux maîtres-verriers, Mauméjean et Lesquibe, suivis en 1985 par le maître-verrier Carrère.

30 janvier 2021

TOPONYMIE

L'église Notre-Dame de Bidarray est aussi appelée Église de l'Assomption. Le nom de Notre-Dame vient de la Vierge Marie qui est la sainte à laquelle est dédiée l'église. Le nom de Bidarray vient du village, nommé Bidarray, où se situe le sanctuaire. Une possibilité est que Bidarray viendrait du basque bide qui signifie chemin et du basque arrantz qui signifie prunellier au sens général, épineux. Dans ce cas, Bidarray signifie le chemin dans les épineux. Une autre possibilité est que Bidarray viendrait du basque bide qui signifie chemin et du basque arraitz qui signifie pierreux. Dans ce cas, Bidarray signifie le chemin pierreux.

SITUATION


30 janvier 2021


METEOTutoriel météo

Météo Bidarray (Météo France)
https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/bidarray/64780

Météo Bidarray (meteoblue)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux passant à l'Église Notre-Dame de Bidarray.

SOURCES

Trésors de l'art roman en Pays Basque (Maritchu Etcheverry / Kilika éditions)
Guide des Pyrénées romanes (Julie Vivier, Sylvain Lapique / Editions Privat)
Pyrénées romanes (Victor Allègre, Marcel Durliat / Zodiaque)
Eglise paroissiale de l'Assomption (Base Mérimée)
Eglise de l'Assomption (Base Mérimée)
Petit dictionnaire toponymique des Pyrénées (Romain Bourbon / MonHélios)


30 janvier 2021

30 janvier 2021

30 janvier 2021

30 janvier 2021

30 janvier 2021

Commentaires