Millaris

 MILLARIS

Croix de Béliou

- La légende presque vraie
- La vraie légende
- Sources
- Topos

LA LEGENDE PRESQUE VRAIE

En des temps reculés, c'est à dire des temps qui n'avancent pas beaucoup, Jean rencontra un vieux pasteur qui s'appelait Millaris. C'était un pasteur qui s'appelait souvent. Tout seul. Il était un peu gâteux. Jean passait quelques jours en sa compagnie lorsque les deux fils du vieux débarquèrent. Ils s'appelaient Pablo et Escobar et tenaient en leur bagage un joli et gros paquet. C'était de la poudre blanche. Et personne n'en avait encore jamais vu dans les belles et douces montagnes des Pyrénées.

Les deux jeunes hommes en vendirent à Jean qui trouva cela ludique. Et Jean, qui était de nature généreuse, en refila au vieux Millaris. Après des jours et des nuits à s'en jeter plein le pif, le vieillard finit par clamser. C'est des choses qui arrivent parfois lorsque l'on est vieux. Jean décida de reprendre la route, un petit paquet sous le bras et en toute discrétion, et s'en alla vers de nouvelles et passionnantes aventures. Et c'est ainsi que la poudre blanche débarqua dans les Pyrénées.


Extrait des Chroniques de Jean le Charlatan

Vallon d'Arizes

LA VRAIE LEGENDE

Il y a bien longtemps, dans les immenses pacages du vallon d'Arizes, au pied du majestueux Pic du Midi de Bigorre, vivait le pasteur Millaris, un très vieux berger qui surveillait son troupeau sans jamais s'interrompre. En ce temps là, il n'avait jamais neigé sur les montagnes. Mais il fut un jour où les premiers flocons tombèrent et le vieux pasteur, qui venait de fêter ses 909 ans, découvrit son pays recouvert de blanc comme un linceul. Et il comprit que son heure était venue.

Millaris appela alors ses deux fils qui arrivèrent en hâte et leur annonça sa mort prochaine. Ils essayèrent de ranimer ses forces mais ce fut en vain. Et leur vieux père, dans un dernier souffle, leur demanda une dernière faveur. Les deux fils devraient suivre une de ses vaches noires, celle à la clochette bruyante. Ils devraient toujours la suivre et ne jamais s'arrêter, jusqu'au jour où celle-ci se poserait enfin en un lieu où la neige ne tombait pas. Les deux fils promirent de respecter ces dernières volontés. Alors, le vieux Millaris mourut et ses deux enfants l'enterrèrent. C'est ainsi que le pasteur eut pour tombe le lieu où se dresse aujourd'hui la Croix de Béliou, et pour linceul, les premières neiges qui tombèrent sur les Pyrénées.

Puis, comme ils en avaient fait la promesse, ils suivirent la vache noire. Elle les emmena loin du blanc vallon d'Arizes. Ils marchèrent et marchèrent encore. Puis, un jour, l'animal s'arrêta. Il neigeait encore mais les deux fils découvrirent là des sources aux eaux chaudes qui, bien plus tard, feraient la gloire et la richesse de la ville de Bagnères-de-Bigorre. Alors la vache reprit son chemin et les deux hommes la suivirent à nouveau. L'animal finit par s'arrêter une dernière fois et, sous les yeux étonnés des deux fils, elle devint rocher. Ils s'installèrent à cet endroit qu'ils ne quittèrent plus et qui, longtemps après, devint le village de Montgaillard. Et c'est depuis ce temps là qu'il neige chaque année sur les Pyrénées.

Longtemps après cette histoire, il advint que des hommes mauvais et sans scrupules volèrent la pierre tombale de Millaris, le vieux pasteur. Alors, il se mit à pleuvoir. Et la pluie ne cessait de tomber. Ce fut un drame et les montagnards crurent leur fin proche. Mais, après quarante jours, la sépulture fut retrouvée et remise à sa place. Et la pluie s'arrêta. Depuis ce jour, les gens de la vallée racontent aux voyageurs qui passent là qu'il ne faut jamais enlever la pierre de la tombe du vieux Millaris.

Croix de Béliou

SOURCES

Légendes des Hautes-Pyrénées (Eugène Cordier / BNF)
Légendes et mystères des Hautes-Pyrénées (Jacques Dubourg / MonHélios)
1000 lieux légendaires et mystérieux des Pyrénées, vol.2 (Francis Baro / Rando Editions)
Le légendaire pyrénéen (Anne Lasserre-Vergne / Éditions Sud-Ouest)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux passant à la Croix de Béliou.
Croix de Béliou, la Peyre, Pic de l'Oussouet
L'itinéraire passe à la Croix de Béliou, lieu où a été enterré le vieux pasteur Millaris selon la légende, avant de rejoindre la Peyre puis le Pic de l'Oussouet.

Les topos du Bouquetin Boiteux passant dans le Vallon d'Arizes.
La Montagnette, Pic de Ballonque, Pène Lounque
L'itinéraire monte par le Vallon d'Arizes, au pied du versant nord du Pic du Midi de Bigorre, pour rejoindre le Lac d'Arizes puis le Col d'Arizes avant de suivre la crête où se situent la Montagnette, le Pic de Balonque et la Pène Lounque. Le Vallon d'Arizes est le vallon où vivait le vieux pasteur Millaris selon la légende.

Les topos du Bouquetin Boiteux passant aux Thermes de Bagnères-de-Bigorre.
Vierge du Bédat, Petit Monné
L'itinéraire démarre à Bagnères-de-Bigorre et passe au-dessus des thermes de la ville, qui utilisent les sources aux eaux chaudes qui, selon la légende, ont été découvertes par les deux fils de Millaris grâce à la vache noire. L'itinéraire monte ensuite à la Vierge du Bédat puis au Petit Monné.

Vallon d'Arizes

Vallon d'Arizes

Croix de Béliou


Commentaires