L'aigle de pierre

L'AIGLE DE PIERRE

Ermitage de San Julian - Vidéo "Calma Alta, Pena Gratal"

- La légende presque vraie
- La vraie légende
- Sources
- Topos

LA LÉGENDE PRESQUE VRAIE

Il fut un temps lointain, c'est à dire un temps qu'on ne voit que si on a de bons yeux, où Jean vivait de menus larcins. Et les menus larcins, c'est bien connu, sont moins consistants que les larcins à la carte. Mais n'en faisons pas tout un plat.

Jean avait donc l'estomac dans les talons, c'est dire s'il était mal foutu, et cherchait à faire ripaille. C'était une recette de l'époque, bien meilleure que le riz au foin, qui est moins digeste. C'est ainsi que Jean, poussé par la faim, ou par l’autochtone, qui goûtait fort peu les gens qui avaient des talons plein d'estomacs, la différence fait peur, se retrouva dans les Gorges de San Julian, qui avait des amygdales énormes, mais c'est une autre histoire qui n'a pas lieu d'être narrée ici. Peut-être là-bas, mais il faut marcher longtemps.

C'est ainsi que Jean découvrit l'ermitage qui était encastré dans ces murailles rocheuses. Là, vivait un ermite qui possédait des poules et un coq. Jean, qui aimait le vin, vola le coq. Mais l'ermite, qui s'appelait Bernard, mais c'est finalement peu intéressant dans cette histoire, était un peu sorcier et connaissait un sortilège qu'il avait appris d'une cousine qui vivait vers le Pic du Midi d'Ossau. Peu importe. Toujours est-il que Bernard, qui s'emmêlait les pinceaux, mais surtout les baguettes magiques, transforma d'abord Jean en aigle. Puis en Pierre, un gars qui passait par là et qui fut un tantinet surpris.

C'est ainsi que Jean devint Pierre. Ce qui, finalement, n'a aucun intérêt.

Extrait des Chroniques de Jean le Charlatan

LA VRAIE LÉGENDE

Il fut un temps où, dans le sanctuaire de San Julian, vivait un ermite qui dépendait des aumônes qu'on lui donnait pour honorer le Saint et pour entretenir sa demeure. Afin de mieux assurer sa subsistance, il disposait d'un enclos avec quelques lapins, quelques poules et un coq, ainsi que deux ou trois chèvres qu’il faisait paître non loin de là. 

Mais, un jour, l'ermite constata affolé que des poules disparaissaient. Il se cacha pour découvrir le voleur, et c'est ainsi qu’il vit un grand aigle descendre et prendre le coq qui résidait dans l’enclos. L’ermite sortit de sa cachette et, regardant l’aigle voler avec sa proie dans ses griffes, il lâcha cette malédiction : "Puisse Saint Julian faire de toi une pierre !".

Ses paroles furent entendues, et, aujourd’hui encore, il est possible de contempler, au sommet d’une roche très haute à côté de l’ermitage, sur une saillie calcaire, un gigantesque aigle de pierre qui porte un coq pendu par le cou. L’ermite vécut riche le reste de sa vie, grâce au pouvoir qu’il avait acquis de la part de San Julian.

Gorges de San Julian - Vidéo "Calma Alta, Pena Gratal"

SOURCES

1000 lieux légendaires et mystérieux des Pyrénées, vol.2 (Francis Baro / Rando Editions)
El aguila de Lierta (site internet)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux passant à l'Ermitage de San Julian de Lierta (ou San Julian de Andria).
Calma Alta, Embalse de Arguis, Pena Gratal, Gorgas de San Julian

Commentaires