Le voyageur de Lesponne

LE VOYAGEUR DE LESPONNE

Lac Bleu - Photo Katy Moulineau © - Page Facebook Kat'images

- La légende presque vraie
- La vraie légende
- Sources
- Topos

LA LEGENDE PRESQUE VRAIE

Il fut un temps jadis où Jean habitait un village perdu au fond de la vallée de Lesponne. Un jour, un miséreux voyageur toqua à sa bicoque afin de demander l'hospitalité. Jean n'était pas très chaud. Au contraire de Jeanne, son épouse. Elle avait le cœur sur la main. Et le feu au derrière. Il faut avouer que le voyageur était beau comme un dieu.

Jean, en grosse feignasse, n'était pas allé depuis longtemps au supermarché. Il se trouvait à l'autre bout de la vallée. C'était long. C'était dur. Il fallait marcher. Le frigo était donc vide. Et Jeanne n'avait rien à proposer à son hôte. Regardant le Jean, qui était fort dodu, une idée germa.

Jean était succulent.

Jeanne et le joli voyageur partirent se coucher. Repus. A l'aube, alors que Jeanne, toute guillerette, ouvrait les volets, elle fut épouvantée. Jean était là. Il broutait l'herbe. L'air de rien. Le frigo était toujours vide. Une idée germa.

Jean était toujours aussi succulent.

La scène se répéta... Se répéta... Se répéta... Jean étant bien dodu, Jeanne en avait de trop. Et Jeanne avait le cœur sur la main. Celui de Jean, c'était évident. Elle invitait donc chaque soir le village pour festoyer. Et chaque soir, le village s'empiffrait.

Ce que les villageois ne savaient pas, ignares qu'ils étaient au fin fond de leur vallée, c'est que Jean était fiston du bon Dieu. Pourtant, il est des signes qui ne trompent pas. Certes, il était un peu raté et n'avait pas les qualités de son frère, mais papa n'aimait pas trop qu'on boulotte son fils. Légèrement sur les nerfs, et un petit peu en colère, il noya les villageois et le village sous les eaux. Fallait pas trop le titiller au vieux.

C'est ainsi que naquit le lac Bleu de Lesponne.

Extrait des Chroniques de Jean le Charlatan

Lac Bleu - Vidéo "Lac Bleu, Pic Bizourtère"

LA VRAIE LEGENDE

Dans les temps anciens, quand Dieu parcourait la terre en pauvre, il arriva un soir au fond de la belle vallée de Lesponne où s'élevait un village. Il demanda à loger, mais personne n'eut pitié de lui. Au contraire, les villageois le recevaient armés de fourches, de bâtons ou de faux et vociféraient pour le faire partir. Horrifié, le vagabond reprit son chemin et, légèrement au-dessus du village, il aperçut une petite maison esseulée. Elle appartenait à un pauvre vacher qui dormait avec ses bêtes dans son étable. Celui-ci accueillit l'étranger et, n'ayant rien à lui offrir à manger, tua le seul veau qui lui restait, et lui servit à dîner.

Le divin voyageur, quand il fut rassasié, garda l'os qu'il venait de manger et dit au pauvre vacher de mettre à part tous les autres. L'homme obéit et les rangea sur le seuil de l'étable. Puis ils allèrent dormir dans la paille. Durant la nuit, l'orage s'abattit violemment sur la contrée.

A l'aube, le vagabond avait disparu. Et quand le vacher sortit, il eut l'heureuse surprise de voir le veau qui l'attendait à la porte, paissant l'herbe. Dans la cloche qu'il avait au cou, pendait l'os gardé par le visiteur. La joie de l'homme, qui était grande, se changea tout à coup en épouvante quand il vit, à la place où se trouvait le village, une immense étendue d'eau bleue qui miroitait au soleil. Le lac Bleu était né. Les gens au cœur dur avaient été engloutis dans leurs demeures closes et le redoutable voyageur était parti semer sa justice en d'autres lieux.

Lac Bleu - Photo Katy Moulineau © - Page Facebook Kat'images

SOURCES

Guide des Pyrénées mystérieuses (Bernard Duhourcau / Editions Sand, Editions Tchou)
1000 lieux légendaires et mystérieux des Pyrénées, vol.2 (Francis Baro / Rando Editions)
Légendes et mystères des Hautes-Pyrénées (Jacques Dubourg / MonHélios Editions)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux passant au Lac Bleu
Lac Bleu, Pic Bizourtère

Commentaires