Iris des Pyrénées

Iris des Pyrénées

Iris xiphioïde, Iris pyrenaica

Image issue de la vidéo "Lac de la Bernatoire, Pic de la Bernatoire"

LES INFOS PAS TRÈS VRAIES (MAIS PAS TROP FAUSSES)

Elle pourrait s'appeler Narcisse, elle s'appelle Iris. Car l'Iris fait la belle. C'est bien connu. Grande et élancée, pouvant atteindre 60cm de haut et se dorant la pilule au soleil sur des pelouses rocailleuses, cette fleur toise ses congénères avec un certain mépris. Certains disent qu'elle pète plus haut que son bulbe. On peut la voir régulièrement se prendre en photo et se partager sur facebook ou autres instagram, filtrée au snapchat et la bouche en cul de poule, se damnant aux chimères des nouvelles technologies. Mais l'Iris a compris que la beauté, ça ne dure pas. Juillet, août et puis s'en va.

Habitante les hautes altitudes jusqu'à 2200m, madame des Pyrénées ne se mélange pas au petit peuple d'en-bas.

L'Iris est également peu famille. Entre sœurs jumelles, on ne s'aime pas. C'est comme ça. Il ne faudrait pas qu'une autre beauté vienne gâcher la sienne. Ainsi, les deux fleurs de l'Iris ne s'épanouissent que l'une après l'autre afin de n'être jamais ensemble sur la même tige. On ne s'aime pas. On ne partage pas.

Enfin, pour compléter le tableau, l'Iris est menteuse. Elle peut bien se donner des airs de grande dame, avoir un nom à particule, et ne pas vouloir se montrer hors des Pyrénées et des Monts Cantabriques, mais, malgré ses pétales bleues-violettes, le milieu très peu connu des royalistes-botanistes ne lui a pas trouvé de sang bleu. Le petit peuple en rigole encore.

Extrait du manuel du Bouquetin Bucolique

LES INFOS PAS FAUSSES (ET PLUTÔT VRAIES)

Famille des Iridacées. 30 à 60cm.
Floraison en juillet et août.

Plante vivace à bulbe (tige souterraine très courte recouverte de feuilles modifiées ou de bases foliaires) de taille moyenne, à tige cylindrique robuste, entourée de feuilles engainantes et étroites, terminée par deux fleurs de grande taille qui s'épanouissent l'une après l'autre. Ces fleurs sont composées de 6 pièces florales, 3 externes pendantes et 3 internes dressées.

Plante endémique des Pyrénées et des Monts Cantabriques, que l'on trouve sur des pelouses ensoleillées, rocailleuses, en étage subalpin (à partir de 1700m en versant nord, 1900m en versant sud) jusqu'à 2200m.

SOURCES

Fleurs des Pyrénées, faciles à reconnaître (Philippe Mayoux / Rando éditions)
Iris des Pyrénées (site jpdugene.com)
Iris des Pyrénées (site Nature Midi-Pyrénées)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux où a été vu l'Iris des Pyrénées.
Lac de la Bernatoire, Pic de la Bernatoire ; Pic du Milieu, Grand Pic de Tapou
Peu avant le barrage d'Ossoue, sur le petit parking du point de départ du parcours.

Refuge de Pombie ; Pic Peyreget
Dans le vallon de Pombie, en montant au Refuge de Pombie depuis le Caillou de Soques.

VIDEOS

Les vidéos du Bouquetin Bigleux où apparaît l'Iris des Pyrénées.
Lac de la Bernatoire, Pic de la Bernatoire

Commentaires