Sorbier des oiseleurs

Sorbier des oiseleurs

Sorbus aucuparia

Photo Bouquetin Bigleux ©

LES INFOS PAS TRÈS VRAIES (MAIS PAS TROP FAUSSES)

Selon le chanteur-botaniste Gérard Piaf, qui a eu le mérite de rester inconnu, mais qui ne regrette rien, le sorbier des oiseleurs est un attrape-couillon.

En été, il n'est pas rare de voir des grives déguster un sorbier à la plage. Naïves, les petites bêtes se font alors attraper. C'est couillon.

Extrait du manuel du Bouquetin Bucolique

Photo Bouquetin Bigleux ©

LES INFOS PAS FAUSSES (ET PLUTÔT VRAIES)

- Famille et noms
Famille des Rosacées.

Autres noms : Sorbier des oiseaux (Français), Arbre à grives (Français), Cormier des chasseurs (Français), Sorbier des grives (Français), Sorbier sauvage (Français), Thymier (Français), Moixera de guilla (Catalan), Serbal de cazadores (Espagnol), Otsalizarra (Basque), Besurt (Occitan).

- Type biologique
Plante mésophanérophyte (arbres, d'une taille à l'âge adulte de 2 à 8m, leurs bourgeons d'hiver sont habituellement situés à plus de 50cm au-dessus du niveau du sol).

- Tronc et taille
Arbre de taille modeste, pouvant dépasser exceptionnellement 15m. Écorce grise restant lisse longtemps avant de se creuser de fissures dans le sens de la longueur.

- Fleurs
Floraison de mai à juillet.

Fleurs blanc crème réunies en corymbes (inflorescence dans laquelle les pédoncules et pédicelles insérés à des niveaux différents sur un même axe, sont de longueurs inégales, de sorte que les fleurs se retrouvent à peu prés sur le même plan) denses.

- Feuilles
Feuilles caduques, vertes sur les deux faces, composées de 11 à 17 folioles ovales-allongées, presque entièrement dentées.

- Fruits
Fructification en septembre. Petits fruits lisses, appelés sorbes, de 6 à 10mm, presque ronds, rouge vif à maturité et persistant l'hiver.

- Toxicité
Fruits contenant des composés toxiques pour l'homme si ils sont consommés crus.

- Humidité et pH du sol
Plante mésophile (plante indicatrice de sécheresse modérée), surtout sur silice (plante se développant sur un sol au pH acide).

- Répartition globale
Espèce présente en Europe et en Sibérie.

- Répartition pyrénéenne
Dans les Pyrénées, espèce présente dans les clairières, à la lisière des hêtraies-sapinières, et dans les landes, depuis l'étage montagnard (800m à 1700m, versant nord, 1000m à 1900m, versant sud) jusqu'à l'étage subalpin (1700m à 2300m, versant nord, 1900m à 2500m, versant sud). Espèce présente sur l'ensemble de la chaîne, peu commune sur l'ensemble du versant nord.

- Toponymie
Le mot aucuparia vient du latin avis qui signifie oiseau et capere qui signifie prendre. Il se réfère au fait que les oiseleurs, des personnes qui prenaient des petits oiseaux avec des filets ou des pièges, utilisaient les sorbes pour les appâter.

En gascon, le sorbier des oiseleurs se dit besurt, ce qui a donné, dans les Pyrénées, de rares toponymes, dont le Pic de Bizourtère, qui surplombe la forêt du même nom, et le Bisaurin.

- Divers
Dans les Pyrénées, le sorbier des oiseleurs est un arbre qui peut atteindre 15m de hauteur mais qui, le plus souvent, ne dépasse pas la taille d'un arbrisseau car, durant l'hiver, il est mangé par les isards au niveau supérieur de la couverture neigeuse.

Le nectar des fruits du sorbier des oiseleurs est très apprécié par les abeilles, tandis que les oiseaux, en particulier les grives, sont attirés par leur couleur rouge vif et les consomment abondamment, permettant ainsi la dissémination des graines.

Le sorbier des oiseleurs est souvent planté dans les jardins, les parcs et le long des routes afin de profiter de son aspect automnal décoratif grâce à ses fruits rouges et ses feuilles aux tons jaunes.

Dans la civilisation celte, le sorbier était sacré et était considéré par les druides comme un arbre de vie et d'enseignement. Les rameaux servaient ainsi à interroger les divinités sur des problèmes insolubles et, selon la croyance, méditer sous cet arbre aidait à se servir positivement des connaissances acquises.

Photo Bouquetin Bigleux ©

SOURCES

Nouvelle flore illustrée des Pyrénées (Marcel Saule / Editions du Pin à Crochets)
Découvrir la flore des Pyrénées (Françoise Laigneau, Rando éditions)
Sorbier des oiseleurs (jpdugene)
Sorbier des oiseaux (Tela Botanica)

Photo Bouquetin Bigleux ©

Photo Bouquetin Bigleux ©

Photo Bouquetin Bigleux ©

Photo Bouquetin Bigleux ©

Photo Bouquetin Bigleux ©

Commentaires