Perce-neige

  Perce-neige

Galanthus nivalis
Photo Julie Tournoux ©

LES INFOS PAS TRÈS VRAIES (MAIS PAS TROP FAUSSES)

Le Perce-neige vit en hiver et voit peu le soleil. C'est pourquoi il est peu bronzé. Il est même tout blanc. A faire pâlir un cachet d'aspirine. Heureusement, la fleur n'a jamais mal au crâne. C'est une chance.

Selon le boulanger-botaniste Gérard Fnac, le Perce-neige est gourmand mais pas très fute-fute. Il se trimballe toujours dans les forêts de feuillus, les clairières et les prairies, avec son croissant pas mûr sous le bras. C'est peu diététique. Et moins bon que la chocolatine.

Extrait du manuel du Bouquetin Bucolique

LES INFOS PAS FAUSSES (ET PLUTÔT VRAIES)

Famille des Amaryllidacées.
Floraison de janvier à avril.

Aussi appelée Galanthe des neiges.

Plante vivace de taille modeste, de 25cm maximum, à bulbe ovoïde (forme d'un œuf) accompagné de caïeux (jeunes bulbes produits par un bulbe principal) qui composent à la longue des peuplements très drus.

Fleur hermaphrodite blanche, solitaire, formant une clochette pendante. 6 Tépales (ensemble de sépales et pétales non différenciables). 3 tépales intérieurs, échancrés, ornés d'un croissant vert en dehors, striés de vert en dedans. 3 tépales extérieurs, écartés, oblongues (plus longs que larges et arrondis aux deux bouts), deux fois plus longs que les intérieurs. 6 étamines.

Deux feuilles radicales (disposées à la base de la tige, car elles s'attachent à la racine) gris-vert, planes et linéaires, et qui encadrent la tige, entourées à la base par une gaine membraneuse.

Le fruit est une capsule ovoïde (forme d'un œuf) verte, charnue et assez grosse.

Espèce présente dans la zone tempérée de l'Europe et de l'Asie.

Dans les Pyrénées, plante présente sur l'ensemble de la chaîne, dans les forêts de feuillus, chênaies et hêtraies notamment, dans les clairières, et dans les prairies à la lisière des bois, de l'étage collinéen et inférieur (jusqu'à 800m, versant nord, 1000m, versant sud), jusqu'à l'étage montagnard (800m à 1700m, versant nord, 1000m à 1900m, versant sud).

Croissant vert sur les tépales intérieurs

SOURCES

Nouvelle flore illustrée des Pyrénées (Marcel Saule / Editions du Pin à Crochets)
Découvrir la flore des Pyrénées (Françoise Laigneau, Rando éditions)
Les plantes par la couleur (Thomas Schauer, Claus Caspari, Stefan Caspari / Delachaux et Niestlé) Guide de la faune et de la flore (Wilhelm Eisenreich, Alfred Handel, Ute E. Zimmer / Flammarion)
Perce-neige (site jpdugene)

Photo Julie Tournoux ©

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux où a été vu le Perce-neige.
Pic de Miquéu
En sortie de bois, en haut de la montée vers Bat de Haü.

Commentaires