Rhododendron ferrugineux

Rhododendron ferrugineux

Rhododendron ferrugineum


LES INFOS PAS TRÈS VRAIES (MAIS PAS TROP FAUSSES)

Le Rhododindon peut dépasser 1m au garrot. C'est un beau poulet. Peu commun à Noël, où la tradition est de le farcir, c'est assez douloureux, on le voit au contraire régulièrement de juin à juillet, en montagne entre 1700m et 2400m, parfois jusqu'à 3000m, à se pavaner comme un coq, se parfumant sous les aisselles et arborant de jolies, c'est mieux que des moches, fleurs roses ou rouges. Les Rhododindes en raffolent.

Selon le botaniste-plombier Gérard Laraie, qui devrait arrêter de mettre des pantalons taille basse, le Rhododindon n'aime pas le calcaire. C'est pourquoi il utilise calgon à chaque lavage.

Extrait du manuel du Bouquetin Bucolique

LES INFOS PAS FAUSSES (ET PLUTÔT VRAIES)

Famille des Ericacées.
Floraison de juin à juillet.

Arbrisseau pouvant dépasser 1m, à tiges tortueuses et à rameaux dressés.

Feuilles persistantes, épaisses, entières (sans crénelure ni échancrure), elliptiques à allongées (2 à 5cm), au bord enroulé. Feuilles vertes et luisantes sur le dessus. Minuscules écailles glanduleuses et odorantes sur le dessous des feuilles, donnant d'abord une couleur vert jaunâtre puis brun rouille (d'où le nom de ferrugineux). Pétiole (cordon rigide qui relie le limbe au rameau) court.

Fleurs roses ou rouges, groupées en ombelles (les pédoncules floraux sont tous insérés au même point de la tige et les fleurs sont disposées sur une même surface sphérique) au sommet des rameaux. Insérée sur un calice (formé par les sépales) très court, la corolle (formé par les pétales), de 10 à 20mm, en tube à la base, s'ouvre largement, par 5 lobes ovales ou arrondis un peu inégaux, autour de 10 étamines et d'un pistil à stigmate épais.

Fruit en capsule oblongue (forme allongée) à 5 loges, mûr en septembre à octobre.

Plante entomogame (mode de pollinisation assurée par les insectes). Peut vivre 100 ans. Toxique.

Espèce calcifuge (espèce qui évite les terrains calcaires ou à tendance alcaline, donc qui évite les terrains non acide), répandue, présente dans les montagnes d'Europe occidentale et centrale.

Dans les Pyrénées, espèce typique des landes subalpines sur silice et des peuplements clairs des Pins à crochets, aux ombrées de préférence, où la persistance du manteau neigeux jusqu'à la fin de mai empêche un développement précoce et évite aux jeunes pousses le risque de gelées tardives. Présente sur l'ensemble de la chaîne, depuis le haut de l'étage montagnard (800m à 1700m, versant nord, 1000m à 1900m, versant sud) jusqu'à la base de l'étage alpin (2200m à 2800m, versant nord, 2400m à 3000m, versant sud), avec des petits peuplements et des sujets isolés jusqu'à près de 3000 à 3200m.


SOURCES

Nouvelle flore illustrée des Pyrénées (Marcel Saule / Editions du Pin à Crochets)
Les plantes par la couleur (Thomas Schauer, Claus Caspari, Stefan Caspari / Delachaux et Niestlé)
Guide de la faune et de la flore (Wilhelm Eisenreich, Alfred Handel, Ute E. Zimmer / Flammarion)
Rhododendron ferrugineux (site jpdugene.com)

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux où a été vu le Rhododendron ferrugineux.
Lac de Bassias, Soum de Lascours, Lac d'Isaby
En début de parcours, sur les montées des crêtes, avant d'arriver au Lac de Bassias, avant de basculer sur le versant est.

Brèche inférieure de Moundelhs
En début de parcours, en sortie du Bois de Bious-Artigues, en entrant dans le Cirque de Moundelhs puis dans la dernière montée vers la brèche.

VIDEOS

Les vidéos du Bouquetin Bigleux où apparaît le Rhododendron ferrugineux.
Brèche inférieure de Moundelhs ; Pic de BergonsLac de Bassias, Soum de Lascours, Lac d'Isaby

Commentaires