Sabot de Vénus

Sabot de Vénus

Cypripedium calceolus

Photo Delphine Duguet © - Site internet Delphine vous emmène

LES INFOS PAS TRÈS VRAIES (MAIS PAS TROP FAUSSES)

Dans le milieu peu reconnu des cordeliers-botanistes, le Sabot de Vénus tient le haut de l'armoire à godillots. Il faut dire que la godasse est légendaire.

En effet, en des temps fort reculés, c'est dire si on avançait pas beaucoup à cette époque-là, la belle Vénus, qui avait un corps de déesse, affolait le panthéon lors de ses défilés de mode, perchée sur ses sabots flashy de 50cm de haut. La demoiselle, qui était de taille contrariée, dominait ainsi les débats. Le jeune et volage Jupiter en avait l’œil affamé. Et un peu plus encore. Ce qui avait le don d'énerver la vieille Junon, son épouse. Celle-ci vola les groles et les balança par-dessus les nuages, laissant la Vénus à plat. Et sans bras, mais c'est une autre histoire.

Fait notable et intriguant parmi les godasses, le sabot s'est reproduit depuis et peut se trouver en de rares endroits de mai à juillet jusqu'à 2000m d'altitude. Fait également notable et également intriguant, le cordelier-botaniste Gérard Montagné, qui avait un sens inné de l'observation, a remarqué qu'il était très difficile de chausser ces sabots. Il en conclut que Vénus avait des petits petons.

Extrait du manuel du Bouquetin Bucolique

LES INFOS PAS FAUSSES (ET PLUTÔT VRAIES)

Famille des Orchidacées. 15 à 50cm.
Floraison de mai à juillet.

Plante vivace de taille petite à moyenne. Feuilles embrassantes (feuilles dont la base entoure totalement ou partiellement la tige) vert clair. Grande fleur unique, rarement deux, de couleur rouge à pourpre avec une partie en forme de sabot jaune veiné de rouge.

La plante produit sa première fleur entre 8 et 10ans puis en fait une à plusieurs autres chaque année. Le sabot de la fleur est un piège pour une espèce d'abeille butineuse, minuscule, qui ne peut en sortir car ses parois sont lisses et grasses. L'insecte doit effectuer un chemin dans le sabot, assurant la pollinisation, afin de sortir par une petite ouverture à la base de ce sabot.

Plante que l'on trouve dans les forêts claires de feuillus ou de résineux, à fort couvert herbacé sur des sols calcaires jusqu'à 2000m.

Fleur protégée, inscrite au Livre rouge de la Flore menacée de France comme "espèce à surveiller" (référence de 2015).

Répandue dans la plupart du nord de l'Europe, l'Asie et l'Amérique, ses populations sont en déclin dans plusieurs pays et elle a disparu dans d'autres. En Espagne, elle ne pousse qu'en Aragon et en Catalogne. En Aragon, elle a probablement disparu du Moncayo ainsi que dans les Pyrénées par endroits, bien que 3 populations pyrénéennes sont encore préservées. L'une d'elle, située au bord de la route entre Formigal et Sallent de Gallego, dans la Vallée de Tena, en Espagne, est gardée et n'est accessible qu'en s'adressant aux gardes situés sur le petit parking proche. Il est ainsi formellement interdit d'arracher les fleurs, les fruits ou d'autres parties de la plante, ni de sortir du chemin indiqué par les gardes pour éviter de marcher sur les jeunes pousses, de compacter le sol et de favoriser l'érosion (référence de 2018).

Photo Roger Feugas ©

SOURCES

Les plantes par la couleur (Thomas Schauer, Claus Caspari, Stefan Caspari / Delachaux et Niestlé) Guide de la faune et de la flore (Wilhelm Eisenreich, Alfred Handel, Ute E. Zimmer / Flammarion)
Sabot de Vénus (site jpdugene.com)
Gardes et fascicule de la zone des Sabots de Vénus entre Formigal et Sallent de Gallego

TOPOS

Les topos du Bouquetin Boiteux où a été vu le Sabot de Vénus.
Pas de topos actuellement.

VIDEOS

Les vidéos du Bouquetin Bigleux où apparaît le Sabot de Vénus.
Pas de vidéo actuellement.

Commentaires